Ce site utilise des cookies techniques nécessaires et analytiques. En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation de cookies.

CINQUIÈME ÉDITION DES DIALOGUES FRANCO-ITALIENS POUR L’EUROPE (Table Ronde « La conférence sur l’avenir de l’Europe »)

L’Ambassadrice Teresa Castaldo a ouvert aujourd’hui à l’Ambassade à Paris la cinquième édition des Dialogues franco-italiens pour l’Europe, une initiative organisée depuis 2018 par l’Université LUISS à Rome et Sciences Po à Paris, en collaboration avec The European House – Ambrosetti, pour réunir régulièrement des dirigeants français et italiens et discuter, de manière confidentielle et ouverte, des questions prioritaires pour les affaires et l’économie et de l’avenir de l’Europe.

Un message vidéo de Vincenzo Amendola, Sous-Secrétaire aux affaires européennes, et de Clément Beaune, Secrétaire d’État français chargé des affaires européennes, a ouvert la table ronde consacrée à la conférence sur l’avenir de l’Europe : Paola Severino (Vice-Présidente de Luiss Guido Carli et Co-Présidente du Comité scientifique pour l’avenir de l’Europe), Elisabeth Guigou (ancienne ministre de la Justice et garante de la consultation des citoyens sur l’avenir de l’Europe), Michele Crisostomo (Président d’ENEL) et Bruno Cautrès (Professeur à Sciences Po) ont discuté des principales questions présentées par les citoyens dans les panels thématiques et de la manière de transformer, à la fin du processus, les idées et les recommandations des citoyens européens en mesures et engagements concrets des institutions.

Le Sous-Secrétaire Amendola a souligné que « L’Italie et la France, dans un cadre solide de coexistence et de coopération après la signature du Traité du Quirinal, doivent œuvrer en faveur d’une Europe plus intégrée, dans laquelle les 27 États-membres se retrouvent sur les grandes politiques, devenant un acteur global en matière de politique étrangère, compétitif dans ses capacités de recherche et de production industrielle et fort en matière de cohésion sociale. » Le Secrétaire Beaune a ajouté que « la France et l’Italie ont toujours cru en une Europe puissante, en une Europe politique, en une Europe qui s’intègre progressivement et répond aux attentes de ses citoyens ».

L’Ambassadrice Castaldo a souligné l’importance de poursuivre les initiatives de dialogue et de participation populaire afin de nourrir une pensée autonome, réfléchie et critique qui aide à réfléchir ensemble aux défis auxquels l’Europe est confrontée : « Le conflit en Ukraine marquera inévitablement un tournant dans l’histoire de notre continent et nous obligera à nous interroger encore davantage sur notre avenir, sur la manière de renouveler et de stabiliser l’architecture de sécurité en Europe et de garantir aux générations futures la paix et la stabilité dont nous jouissons depuis trois quarts de siècle ». Rappelant la grande contribution de l’Italie à la tenue de la conférence sur l’avenir de l’Europe, l’Ambassadrice Castaldo a rappelé que « l’Europe est appelée à prendre des décisions économiques et budgétaires fondamentales, à trouver des réponses communes aux migrations, à développer une véritable unité dans le domaine de la sécurité et de la défense pour nous protéger et protéger notre territoire. L’Italie et la France ne reculent pas, elles sont prêtes à jouer ensemble un rôle fondamental ».

Le Directeur Vicherat a ajouté : « À l’heure où la guerre est aux portes de l’Europe, il me semble que les Dialogues, créés en temps de paix, ont un rôle très particulier à jouer, dans l’esprit des pères fondateurs de l’Europe. Plus que jamais, nous devons œuvrer pour une Europe unie et solidaire, fondée sur la convergence intellectuelle, universitaire, économique et culturelle ».

« Depuis son inauguration, la conférence sur l’avenir de l’Europe est une occasion unique de stimuler les propositions et de recueillir les avis des citoyens sur le projet d’intégration européenne et d’améliorer l’efficacité et le fonctionnement des institutions de Bruxelles.

Ces derniers mois, la pandémie, la crise économique qui s’en est suivie et une guerre sanglante à nos frontières nous ont tous fait prendre conscience des capacités de l’UE, du soutien et de l’aide qu’elle peut apporter à ses pays membres : le Next GenerationEU en est la démonstration la plus évidente », a déclaré Paola Severino, Vice-Présidente de Luiss Guido Carli et représentante des citoyens italiens à la conférence sur l’avenir de l’Europe : Toujours à la lumière de la situation géopolitique actuelle, il est fondamental que le dialogue, l’échange et le débat sur l’efficacité de la Conférence soient alimentés par des occasions telles que les Dialogues franco-italiens, dans le but de trouver ensemble des solutions aux grands défis que l’Union européenne devra affronter dans les prochains mois ».