Questo sito usa cookie per fornirti un'esperienza migliore. Proseguendo la navigazione accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra OK

Journée internationale pour l’élimination de la violence contre les femmes

Data:

28/11/2019


Journée internationale pour l’élimination de la violence contre les femmes

L’Italie réaffirme son plein engagement pour la lutte contre toute forme de discrimination et de violence contre les femmes, qui continue à être un obstacle grave et inacceptable à la jouissance des droits des femmes et à leur plein épanouissement personnel. Un engagement prioritaire de la politique étrangère de notre pays, que le Ministère des Affaires Etrangères poursuit aussi bien sur le plan des négociations diplomatiques que sur celui de la coopération au développement. En témoignent les nombreuses campagnes internationales où l’Italie est toujours en première ligne, comme celle pour l’éradication des mutilations génitales féminines (MGF) et des mariages précoces et forcés.

A l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence contre les femmes, le Ministère des Affaires Etrangères et tout son réseau étranger adhèrent à la campagne de sensibilisation #OrangetheWorld, promue par UN Women, qui en 2019 est focalisée sur la lutte contre les viols, une forme de violence de genre particulièrement odieuse et diffuse, dont une femme sur trois dans le monde a été victime dans sa vie. En outre, l’hashtag #GenerationEquality sera aussi associé à la campagne pour rappeler le vingt-cinquième anniversaire de la Déclaration de Pekin sur les femmes et inviter tout le monde à franchir de nouveaux et d’importants pas vers l’égalité des genres : un objectif qu’aucun Pays au monde ne peut prétendre avoir atteint à ce jour.

L'engagement de l’Italie pour l’élimination de la violence des genres

L’Italie est activement engagée dans la promotion des droits des femmes, des filles et des enfants, dans les relations bilatérales avec les autres Etats, dans les Organisations internationales et dans les programmes de coopération au développement, pour l’achèvement de l’objectif de développement durable SDG 5 de l’Agenda 2030. La prévention et la lutte contre toute forme de violence sur les femmes entre aussi dans les priorités de l’actuel mandat de l’Italie au Conseil des Droits de l’Homme (CDU) des Nations Unies (2019-2021).

Au cours des derniers jours, à l’occasion du Sommet de Nairobi pour le 25ème anniversaire de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement (ICPD), l’Italie a annoncé de nouveaux engagements dans des secteurs depuis toujours prioritaires, tels que la lutte contre les pratiques gravement dangereuses comme les mutilations génitales féminines et les mariages précoces et forcés, qui comportent des violations à l’intégrité de la santé physique et mentale des femmes et des filles, ainsi qu’en faveur de la réduction de la mortalité maternelles et pour l’émancipation des jeunes femmes en matière de santé sexuelle et reproductive. Même le Plan stratégique nationale sur les violences masculines à l’égard des femmes 2017-2020, qui donne application à la Convention d’Istanbul sur la violence contre les femmes et la violence domestique, prévoit d’importants engagements pour la protection des femmes et des filles.

L’Italie soutient en outre les initiatives internationales pour la prévention et le contraste de la violence sexuelle et de genres dans les situations de conflit et d’urgence (entre autre la Call to Action on Protection from Gender-Based Violence in Emergencies), ainsi que dans la coopération au développement et dans l’aide humanitaire (par exemple, la recommandation de l’OCSE-DAC de cette année). L’Italie est depuis longtemps engagée dans la promotion d’une politique de tolérance zéro contre les abus et l’exploitation sexuelle commis par le personnel militaire et civile engagé dans les missions de paix de l’ONU.


465