Questo sito usa cookie per fornirti un'esperienza migliore. Proseguendo la navigazione accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra OK

Ministère des Affaires Étrangères italien et Touring Club - "Carte touristique membre étranger" pour faciliter les vacances en Italie

Data:

30/07/2014


Ministère des Affaires Étrangères italien et Touring Club -
Ministère des Affaires Étrangères italien et Touring Club - "Carte touristique membre étranger" pour faciliter les vacances en Italie 

MULTIMEDIA

VIDEO - MAE-TOURING CLUB

Le site Touring Card avec toutes les informations

Link à la page du site du Ministère des Affaires Etrangères "Farnesina et Touring Club"

16 juillet 2013

Promouvoir le tourisme de qualité en Italie : c’est l’objectif d’une initiative du Ministère des Affaires Étrangères italien et du Touring Club, qui aujourd’hui au Ministères des Affaires Étrangères ont lancé une carte pour les italiens résidant à l’étranger et pour les étrangers afin de faciliter leurs voyages en Italie.

Un réseau de conventions, de remises et d’initiatives

Le secrétaire général du Ministère des Affaires Étrangères italien Michele Valensise et le président du Touring Club Italien Franco Iseppi ont signé un protocole d’accord qui prévoit l’offre, de la part du Touring Club, d’une carte associative dénommée « Carte Touristique Membre Étranger » qui permet d’accéder à une multiplicité d’information sur le pays et de bénéficier du réseau de conventions, remises et initiatives promues par le Touring Club, en payant 25 euro par an. Les services sont consultables sur www.touringcard.it.

Tourisme large et de qualité afin d’aider l’économie italienne

“Nous misons sur un tourisme large et de qualité afin d’aider l’économie italienne”, a indiqué Michele Valensise, rappelant que cette carte peut être une incitation pour “l’importante communauté italienne à l’étranger à découvrir ses racines”.

46 millions d’étrangers visitent l’Italie chaque année

46 millions d’étrangers visitent l’Italie chaque année, avec un pourcentage d’augmentation de 10% dans les 30 dernières années, a rappelé Franco Iseppi, en ajoutant que l’on peut encore compter sur un bassin de 400 millions de touristes qui ont choisi l’Europe et la Méditerranée. Afin de faire au mieux, a-t ’il souligné, il faut s’appuyer sur nos distinctions, c’est-à-dire la diversité territoriale, la richesse des biens culturels et l’offre agroalimentaire, en promouvant la « marque Italie » dans son ensemble avec une action coordonnée public-privé. Dans ce sens, Michele Valensise a souhaité entreprendre de nouvelles initiatives de ce genre en s’appuyant sur le réseau des Instituts Italiens de Culture dans le monde ».

360