Questo sito usa cookie per fornirti un'esperienza migliore. Proseguendo la navigazione accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra OK

L'AMBASSADE DE FRANCE EN ITALIE ET L'AMBASSADE D'ITALIE EN FRANCE PROTAGONISTES D'UNE NOUVELLE SAISON LYRIQUE ENTRE LE TEATRO DELL'OPERA A ROME ET L'OPERA NATIONAL DE PARIS

Data:

28/12/2020


L'AMBASSADE DE FRANCE EN ITALIE ET L'AMBASSADE D'ITALIE EN FRANCE PROTAGONISTES D'UNE NOUVELLE SAISON LYRIQUE ENTRE LE TEATRO DELL'OPERA A ROME ET L'OPERA NATIONAL DE PARIS

A Rome, au Pal et à Paris, à l'Hôtel de la Rochefoucauld-Doudeauville : lancement de l'accord de coopération franco-italien entre le Teatro dell'Opera di Roma et l'Opéra national de Paris

Un accord de coopération franco-italien dans le domaine de l'opéra a été lancé avec deux concerts : l'un au Palais Farnèse, siège de l’Ambassade de France en Italie, avec de jeunes chanteurs de la Fabbrica del Teatro dell'Opera di Roma et l'autre à l'Hôtel de la Rochefoucauld Doudeauville, siège de l'ambassade d'Italie à Paris, avec ceux de l'Académie de l'Opéra national de Paris. De jeunes talents lyriques, qui incarnent l'opéra de demain, se sont ainsi produits dans différents espaces du Palais Farnèse et de l'Hôtel de la Rochefoucauld-Doudeauville, permettant au public de découvrir ces joyaux du patrimoine français et italien.

À Rome, au Palais Farnèse, les 21 et 22 décembre, les espaces, à la fois célèbres (la Galerie des Carrache, l’Escalier d’honneur ou le Salon d’Hercule) et inédits (l'ancien sous-sol, le grenier à blé et autres surprises), ont été envahis pendant deux jours par la beauté des grands airs d'opéra, bien que le public n'ait pu être accueilli pour ce Concert de fin d’année très spécial.

À Paris, le 18 décembre, la musique de Donizetti, Rossini, Verdi et Bellini a résonné sur la scène du Teatro Siciliano et dans la grande salle de musique de l'Ambassade d'Italie. Les jeunes talents de l'Académie de l'Opéra National de Paris se sont produits parmi les merveilles architecturales et décoratives de l'Hôtel de Rochefoucauld Doudeauville, lieu symbolique des liens profonds entre l'Italie et la France.

Ce programme exceptionnel a été imaginé par l'Ambassade de France en Italie en dialogue avec l'Ambassade d'Italie en France et les artistes de la Fabbrica dell'Opera di Roma et de l'Académie de l'Opéra National de Paris. Il sera rediffusé (date à annoncer) afin de respecter les restrictions de la situation sanitaire. Le partenariat médiatique mis en place avec la RAIapparaît essentiel dans ce moment si particulier : il permettra de mettre en valeur ce concert sans précédent dans deux grandes capitales européennes, unies entre autres par l'amour de l'opéra, à travers des reportages et à la diffusion du concert.

De courts entretiens et des témoignages (les Ambassadeurs, les artistes, les directeurs des deux Académies et des deux Opéras) évoqueront, outre la dimension culturelle de l'événement, la volonté de la France et de l'Italie de « repartir ensemble ».

Christian Masset, Ambassadeur de France en Italie, a rappelé combien« la culture et l'Art sous toutes ses formes » ont toujours été « fondamentaux dans le lien particulier qui unit la France et l'Italie", et combien est aussi fondamental « pour nos deux pays le développement d'accords de coopération spécifiques. Celui-ci, dans le domaine lyrique, entre l'Académie de l'Opéra National de Paris et la Fabbrica del Teatro dell'Opera di Roma est signe de grande vitalité et représente un véritable trait d’union entre passé et avenir ». « Le Palais Farnèse, lieu symbolique ayant une forte signification dans les relations entre la France et l'Italie, qui y organisent de nombreuses initiatives communes, redeviendra bientôt le ‘’cœur battant’’ de la ville de Rome, comme le démontre cet événement insolite et innovant », a-t-il souhaité.

L’ambassadrice d'Italie en France, Teresa Castaldo,a souligné la nécessité de transformer la crise actuelle en une opportunité : « Les défis du monde numérique, la protection de la création artistique et des jeunes en particulier, notre capacité à créer de la culture et à l’exploiter : ce sont les pierres angulaires de l'action de notre pays et elles le seront également pendant notre présidence du G20. C'est un défi qu’avec passion nous allons relever avec la France pour soutenir la culture et ses protagonistes, et pour protéger un secteur stratégique pour notre identité nationale et nos économies. Le lancement d'un partenariat entre la Fabbrica del Teatro dell'Opera di Roma et l'Académie de l'Opéra de Paris va dans ce sens ».

Pour Carlo Fuortes, directeur du Teatro dell'Opera de Rome, cette initiative « confirme le rapport privilégié dans le domaine culturel entre l'Italie et la France, qui s'est développé au fil des ans grâce à de nombreux projets bilatéraux très réussis et pleins d’originalité ». « C'est une merveilleuse occasion de dialogue à distance entre deux réalités importantes nées dans les maisons d'opéra de leurs capitales respectives : le Fabbrica Young Artist Program et l'Académie de l'Opéra National de Paris sont des signes tangibles de l'attention portée à ces jeunes talents, auxquels il est essentiel de transmettre expérience et compétences afin que le patrimoine lyrique puisse se perpétuer», poursuit-il. « Enfin, je voudrais souligner la joie particulière de collaborer avec l'Ambassadeur et Madame Hélène Masset qui, au fil des ans, avec leur véritable passion pour la musique, ont fait preuve d’une proximité tout à fait unique avec notre Théâtre » conclut-il.

Alexander Neef, Directeur général del’Opéra national de Paris, s’est dit « très heureux » de lancer la première étape d’un programme d’échange entre La Fabbrica de l’Opera di Roma et l’Académie de l’Opéra de Paris, « dans ces temps de grandes incertitudes et de tensions croissantes, il est nécessaire de nouer de nouveaux partenariats. Ce concert croisé des artistes de demain se formant à Rome et Paris raconte l’époque que nous traversons et les défis auxquels nous sommes tous confrontés, nous, acteurs culturels européens. Comment continuer à pratiquer nos métiers, à produire de la musique et continuer à échanger en pleine pandémie ? La meilleure réponse que nous pouvons apporter est un concert ».

______

La Fabbrica et l'Académie de l'Opéra National de Paris travaillent dans la même direction et partagent la même ambition : former les plus grands artistes lyriques de demain. Et ce, au sein de deux prestigieux opéras européens et avec une vision internationale. Ce projet marquera la première étape de la collaboration entre les deux académies de Rome et de Paris tout au long de 2021, avec l'échange de chefs de chœur au printemps et la préparation d'un grand concert commun qui sera proposé au public à Rome et à Paris à l'automne.

Le programme pour jeunes artistes "Fabbrica", dirigé par Eleonora Pacetti, a été créé en 2016 à la demande du surintendant Carlo Fuortes pour encourager la transmission des connaissances et la promotion de nouveaux talents dans le domaine de l'opéra. Le travail quotidien entre les murs du Teatro Costanzi aux côtés des plus grands artistes de la scène contemporaine permet aux jeunes professionnels sélectionnés d'être accompagnés dans cette phase délicate de la carrière qui correspond au début du travail sur scène.

Actuellement, pendant deux ans, 9 chanteurs, 3 maîtres collaborateurs, 1 directeur, 1 scénographe et 1 costumier ont été sélectionnés pour s'engager sur cette voie qui, à travers la pratique quotidienne, mènera à des premières importantes, à de nouvelles créations d'opéra et à dépasser leurs propres limites grâce à des défis permanents.

Chaque participant reçoit une bourse mensuelle et suit un parcours personnalisé mêlant études et travail au Teatro dell'Opera à Rome.

Eleonora Pacetti déclare : « A l'Ambassade de France naît le premier projet entièrement conçu pour un support audiovisuel. Nous n'avons donc pas choisi de "filmer un concert" mais plutôt de "penser un concert comme un film". Pour atteindre cet objectif, un important travail d'équipe s’est mis en place. La metteuse en scène Giulia Randazzo a réfléchi à une mise en scène permettant de mettre en valeur la musique et également les lieux ; la scénographe Giulia Bellè a mis en œuvre les idées de mise en scène. J'ai pour ma part été responsable de la préparation musicale et de la direction, pendant l'enregistrement, des huit airs interprétés. Une grande aide m’a été apportée par les deux Maestri de YAP (Elena Gurina et Ramón Theobald) et Madame Hélène Masset pour la prononciation correcte de la langue française. Le théâtre également, en particulier dans le domaine des costumes et des accessoires, nous a soutenus avec beaucoup d'enthousiasme. Avec ce projet, l’identité de famille artistique le groupe Fabbrica YAP est renforcée ».

Créée en 2015 et dirigée par Myriam Mazouzi, l'Académie de l'Opéra national de Paris concentre ses missions sur la transmission, la formation et la création. Son ambition est de soutenir l'émergence des professionnels de demain. Près de trente artistes du monde entier sont accueillis en résidence pour compléter leur formation, apprendre et évoluer aux côtés de professionnels reconnus. Qu'ils soient chanteurs, pianistes, chefs d'orchestre, musiciens ou metteurs en scène, tous travaillent ensemble, partagent des expériences communes et participent aux créations de l'Opéra de Paris. L'Académie a également mis en place une formation avancée dédiée aux métiers d'art pour les jeunes professionnels qui souhaitent apprendre les compétences et techniques spécifiques des ateliers de l'Opéra de Paris, dans des métiers aussi divers que la couture, la perruquerie, la menuiserie, la tapisserie et la construction de décors. Le programme de transmission de l'Académie permet à l'Opéra de Paris de continuer à être à la fois un conservatoire et un laboratoire pour tous les métiers de la création.

« L’Académie de l’Opéra de Paris attache beaucoup d’importance aux échanges culturels. Après un partenariat avec le Young artists program du Bolschoi et différentes collaborations développées notamment en Chine, nous sommes très heureux de construire ce projet avec la Fabbrica de l’Opera di Roma. C’est la première étape d’un partenariat qui comprendra un échange de chefs de chant et dès que la situation sanitaire le permettra des résidences de chanteurs se terminant par un concert dans chacune des capitales. Ce projet à l’initiative de l’Ambassade de France en Italie et soutenu par l’Ambassade d’Italie en France est un atout majeur dans la formation professionnelle des jeunes artistes » a déclaré Myriam Mazouzi.

LES CONCERTS

Les interprètes:

A Rome: Angela Schisano, mezzo, Agnieszka Jadwiga Grochala, soprano, Arturo Espinosa, basso-baritono, Alessandro Della Morte, basso, Marianna Mappa, soprano, Rodrigo Ortiz, tenore, Irene Savignano, mezzo, Domingo Pellicola, tenore, Sharon Crisera, soprano.

A Paris: Kseniia Proshina, soprano, Fernando Escalona, contre-tenor, Timothée Varon, baryton, Aaron Pendleton, basse, Olga Dubynska, piano.

Le programme

A Rome, des airs d’opéra français par les artistes de la Fabbrica:

- Berlioz, La damnation de Faust, « d'amour l'ardente flamme » - Angela Schisano, mezzo

- Bizet, Carmen, « Je dis que rien ne m'épouvante » - Agnieszka Jadwiga Grochala, soprano

- Gounod, Faust, « Vous, qui faites l'endormie » - Arturo Espinosa, basso-baritono

- Bizet, La jolie fille de Perth, « quand la flamme de l'amour » - Alessandro Della morte, basso

- Cherubini, Medée, « Du trouble affreux » - Marianna Mappa, soprano

- Halévy, La juive, « Rachel quand du seigneur » - Rodrigo Ortiz, tenore

- Massenet, Werther, « Va! Laisse couler mes larmes » - Irene Savignano, mezzo

- Gounod, Roméo et Juliette, « Ah! Lève-toi soleil » - Domingo Pellicola, tenore

A Paris, des airs d’opéra italien par des artistes del'Académie:

- Bellini, I Capuleti e I Montecchi, « Ecco mi… » - Kseniia Proshina

- Rossini, Tancredi, « Di Tanti palpiti » - Fernando Escalona

- Rossini, Il Barbiere di Siviglia, « Largo al factotum » - Timothée Varon

- Verdi, Simon Boccanegra, « Il lacerato spirito » - Aaron Pendleton

- Donizetti, Don Pasquale, «Pronta io son » - Timothée Varon, Kseniia Proshina

Media Partner


534